top of page

Islamophobie.

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023


La réalité existe. On peut la nier. Mais, on ne peut pas nier les conséquences de cette négation de la réalité.

Ayn RAND


Littéralement, être islamophobe, c’est avoir une phobie,- c’est-à-dire une peur irrationnelle-, de l’Islam. Mais avoir peur de l’Islam est incompréhensible.


Trouver qu’un Dieu créateur de l’Univers , il y a 13,4 milliards d’années, ce qui a conduit à l’existence au fil du temps de centaines de milliards de galaxies -elles-mêmes composées de dizaines de milliards, voire de centaine de milliards d’étoiles- ait imaginé le Soleil, puis la Terre. Qu’après une évolution de 3,4 milliards d’années, l’apparition des cellules, des cellules avec noyau, d’organismes multicellulaires, des plantes, des invertébrés, des vertébrés, des dinosaures, -puis leur disparition-, des mammifères il y a environ 220 millions d’années, il y a eu l’apparition des hominidés, puis de l’Homo Sapiens, notre espèce, il y a 150 mille années.


Imaginer que Dieu a suscité il y a quelques millénaires, puis quelques siècles, des Prophètes, dont Moïse, puis Jésus, -que les Chrétiens estimeraient faussement être le Fils de Dieu-, et enfin le Prophète Mahomet est absurde.


Estimer que si l’on suit les commandements dudit Prophète qui reprendrait mot pour mot la parole de Dieu délivrée par l’Ange Gabriel, on ira au Paradis, sinon cela sera l’Enfer n’est pas sensé.


Pourquoi aurait-il lieu d’avoir peur d’une telle religion ?


L’islamophobie serait aussi une phobie,- c’est-à-dire à nouveau une peur irrationnelle-, des musulmans.


Cela serait une peur due au racisme, à la xénophobie et au caractère particulièrement bigot des Occidentaux.


Certains intellectuels, peu nombreux, rappellent que le Prophète Mahomet est célébré, par exemple, pour ses massacres, dont celui de la tribu juive des Qurayzah, les femmes ayant été réduites en esclavage, pour servir souvent de concubines.


La conquête musulmane des Indes a été la plus grande extermination de population de l’histoire de l’humanité : 400 millions d’hindous selon l’historien musulman Firishta (1560-1620).


La conquête de l’Algérie en 1830 par la France a été justifiée en Europe et applaudie partout dans le monde par la nécessité de mette fin aux exactions des pirates barbaresques – lire musulmans- qui terrorisaient le bassin méditerranéen en pillant et en réduisant en esclavage les équipages des navires marchands, mais aussi en se livrant à des raids meurtriers sur les rivages français et italiens notamment, et ce pendant des siècles.


La traite des noirs par les arabo-musulmans est plus importante que la traite atlantique, même si objectivement elle a été beaucoup plus longue.


Enfin, récemment, depuis le 11 septembre 2001, les attentats quotidiens, notamment au Pakistan en Irak en Afghanistan et au Nigéria, les attentats réguliers en Europe tels le Bataclan, Nice, etc mettent quelque peu à mal la description par nos élites, dont nos dirigeants, d’un Islam, religion de Paix et d’Amour, pervertie par quelques excités sans assises religieuse et populaire.


Toutefois, croit-on un seul instant que les états-majors des armées chinoises, russes ou indiennes aient peur des armées musulmanes pakistanaises, indonésiennes ou égyptiennes ? Que l’armée américaine craigne que l’armée iranienne envahisse San-Francisco ? Israël fait face à ses ennemis arabo-musulmans sans difficulté.


La peur d’une conquête musulmane est évidemment inexistante. Vienne n’aura jamais plus comme en 1683 une armée du Califat ottoman campant à ses portes.


En cas de nécessité, si les armées occidentales utilisaient sans frein leur supériorité militaire, avec éventuellement recours à l’arme atomique, la terreur se répandrait dans ces pays musulmans et un nouveau 11 septembre serait inenvisageable.


Il n’empêche que les musulmans vivant en Occident sont travaillés par des mouvements non seulement religieux, mais aussi violemment suprémacistes et désireux de retrouver la gloire passée d’un islam conquérant.


Ces musulmans vivant en Occident montrent jour après jour dans leur grande majorité une volonté de ne pas abandonner leur identité, leur culture et leurs croyances religieuses.


Mais, en plus, l’absence de toute manifestation massive ou même significative après chaque attentat dit islamiste spectaculaire tel celui du Bataclan ou les atrocités de l’Etat islamique montrent à suffisance que même les formes particulièrement meurtrières de l’Islam ne rencontrent guère d’opposition significative chez eux.


On attend toujours une manifestation organisée à ce sujet par les imams français pour par exemple s’opposer aux assassinats du Bataclan.

Ces populations musulmanes se sentent, en effet, méprisées et ont un fort sentiment d’inaptitude à participer au monde moderne avec les outils intellectuels et moraux dont elles disposent. Elles font souvent preuve d’un ressentiment injustifié face à la compétence et à l’efficacité.


Parce que, en Europe ou aux Etats-Unis, si l’on est arabe, noir ou musulman, on fait certes l’objet d’une certaine discrimination et d’une certaine hostilité, mais nettement moindre que celles dont ont fait l’objet les juifs au XIXème ou pendant la première moitié du XXème siècle. La réussite collective de ces juifs dans nos sociétés a été éclatante. La Shoah a été d’une certaine manière la conséquence de cette réussite. Les Nazis n’auraient pas été antisémites si les Juifs avaient fait partie exclusivement des membres les moins éduqués et les plus pauvres de la société allemande.


Pour les Européens et les Américains, lutter contre les mouvements dits islamistes avec leur cortège d’attentats ou contre des pratiques culturelles ou cultuelles musulmanes inacceptables telles le traitement inégalitaire des femmes, le mariage forcé, le refus d’accepter l’apostasie, etc est extrêmement simple pourvu que les Occidentaux fassent une petite révolution intellectuelle, un retour aux sources.


Il faut retrouver l’esprit impertinent des Lumières et de Voltaire en se moquant non plus seulement du Christianisme, mais aussi de l’Islam et du comportement de ses adeptes. En l’exprimant à tue-tête clairement et librement, sans un humour scatologique et heurtant à la Charlie-Hebdo, même si l’on doit leur reconnaître un très grand courage.


Une occasion en or a été le massacre des journalistes de Charlie-Hebdo. Une republication de ces carricatures mais aussi d’autres anti-chrétiennes, antisémites et anti-athées par les principaux journaux Le Monde, le Figaro, le New-York Times, le Washington Times, El Pais, etc .. aurait indiqué à nos amis musulmans que nos libertés ne sont pas négociables.


Que l’Occident, c’est accepter l’expression de critiques idiotes, stupides et même immondes à l’encontre de ses convictions les plus chères, car cela permet de progresser par le débat d’idées. Et que si ce débat se réduit à être insulté, cela veut dire que l’on a gagné intellectuellement.


Cela rendrait très inhospitalier nos pays à ceux qui, par exemple, veulent imposer le voile, le voile intégral ou des interdits alimentaires, telle la consommation d’alcool et conduirait soit à une émigration vers des terres musulmanes plus accueillantes à leurs idées, soit espérons-le à un abandon de ces croyances aberrantes.


On retrouverait alors sans difficultés un monde initialement occidental dans sa spécificité, -individualisme, rationalité et liberté-, mais qui plus que probablement s’étendrait rapidement à toute la planète, un monde occidental prospère et pacifique, fort de ses convictions positives et retrouvant pleinement ses succès passés.


A défaut, pour les pays occidentaux de retourner à ces racines positives, le futur s’annonce bien sombre. Mais, avoir peur aujourd’hui de l’Islam et des musulmans est ridicule vu le niveau particulièrement bas de développement des sciences et des techniques dans ces pays et leurs armées pléthoriques et incompétentes ainsi que l’absence totale d’attrait pour l’Islam qui ne fait pour ainsi dire aucun converti, sauf, essentiellement, des marginaux mal dans leur peau ou des criminels qui y voient une justification à leurs pires instincts tels ceux qui ont rejoint l’Etat islamique.












16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page